Le Drift : le contrôle maximal de son véhicule !

Publié le : 17 juin 20214 mins de lecture

Êtes-vous aventureux par nature, essayant toujours quelque chose de nouveau ou brouillant la frontière entre sûr et dangereux ? Si c’est le cas, vous avez peut-être essayé, ou voulez essayer, le drift. C’est une manœuvre de conduite où le conducteur d’une voiture braque intentionnellement trop, ce qui fait que les pneus arrière de la voiture, ou parfois tous les pneus, perdent leur adhérence sur la route. Le drift est la façon dont le conducteur tire le frisson d’une manœuvre de conduite très inhabituelle et dangereuse.

Le drift dans le sport mécanique

Le drift dans les sports mécaniques provoque une perte de traction d’un pneu, ou de tous les pneus, mais permet toujours au conducteur de garder le contrôle de la voiture en entrant et en sortant d’un virage. Techniquement, la dérive implique que le pneu arrière glisse à un angle entre la direction réelle de déplacement de la voiture et la direction dans laquelle il pointe. Le phénomène de dérive se produit parce que l’angle de glissement arrière est supérieur à l’angle de glissement avant.

Par conséquent, le drift équilibre constamment la quantité de traction que vous perdez sur les pneus arrière par rapport à la vitesse et au glissement des roues. Le drift ne doit pas être effectué par des conducteurs amateurs. Seuls des professionnels expérimentés doivent effectuer la manœuvre, à leurs risques et périls. Les pilotes experts ont la possibilité d’effectuer des manœuvres à angle de dérapage élevé, comme le drift, pendant la course pour minimiser le temps au tour ou éviter les obstacles.

Le drift pour une montée d’adrénaline

Manœuvrer une voiture en tournant est assez simple. Vous faites simplement pivoter le volant de la voiture dans la direction souhaitée. Une fois que vous aurez fait cela, la physique prendra le dessus et vous n’aurez qu’un contrôle limité sur votre voiture. Dans ce processus transparent, vous ne contrôlez plus ce qui se passe entre les pneus de votre voiture et le sol. Faire tourner une voiture nécessite de la friction. Sans friction, les pneus ne sauraient pas quoi faire et n’auraient rien qui les lie à la route. Cela ressemblerait à la conduite sur glace.

Lorsque votre voiture effectue un virage en dérive, la force centripète s’exerce. Il tire votre voiture dans un mouvement circulaire, ce qui est exactement ce dont vous avez besoin pour exécuter la manœuvre de dérive. Pendant que vous conduisez, votre voiture va tout droit. Il continuera à aller dans la même direction jusqu’à ce que vous appliquiez une force pour qu’il fasse autrement. Lorsque vous prenez le virage, la friction statique agrippe les pneus avant pour empêcher le véhicule de déraper ou de glisser le long de la trajectoire rectiligne. Le frottement statique garantira que la voiture prend un virage.

Le drift : un contrôle maximal de son véhicule

Le drift consiste à gérer la quantité de traction que vous perdez dans vos pneus arrière. La dérive vous fait perdre une partie de la traction, mais pas la totalité. Vous voulez toujours exercer un certain contrôle sur la quantité de traction perdue, ce que vous pouvez faire en contrôlant la vitesse de la roue.

 Lorsque vous dérivez, vous effectuez essentiellement un virage à une vitesse trop élevée, ce qui fait que les pneus arrière perdent leur adhérence sur la route. Il en résulte une sur-rotation des pneus arrière dans le sens du virage, les envoyant en vrille. Vous pouvez compenser la sur-rotation et le patinage résultant de vos pneus arrière en tournant vos pneus avant dans la direction opposée au virage d’origine que vous avez effectué.

Plan du site